Thermes Corse

La richesse thermale de la Corse est peu connue. Pourtant déjà au VIIIè siècle, des études sur les sources médicales de Corse, étaient publiées, précisant les propriétés des eaux chaudes de Pietrapola actives contre les rhumatismes, ou alors les 2 sources près d’Asco, l’une diurétique et l’autre salutaire pour le foie, et encore celle ferrigineuse de Moranzana,  ainsi que les 3 sources près de Vico (Musi, Balogna, Guagno)… Les sources firent  l’objet d’aménagements nombreux, déjà du temps des Romains. Plus près de nous, Gustave Flaubert, sur le conseil de son père médecin, vint conforter sa santé en Corse, et fit le tour des stations thermales. Aujourd’hui, la Corse dispose d’un ensemble de petites stations thermales, où l’on soigne surtout des dermatoses, les rhumatismes et les affections respiratoires.

Liens commerciaux:

Actuellement, les stations les plus connues sont Zigliara bains d’Urbalacone (rhumatisme et dermatoses et ORL), ainsi que les bains de Baracci, Guagno (rhumatisme) Pietrapola (rhumatisme)… L’île embouteille et commercialise, par ailleurs, les eaux de quelques sources minérales. La plus connue de toutes, pétillante et pleine de saveur anti-anémique est l’eau d’ Orezza, qui était même acheminée jusqu’en Afrique du Nord, pour donner force et vitalité aux combattants anémiés, pendant la 2nde guerre mondiale.