Les Calanche

Dominant le golfe de Porto, les Calanche (pluriel du mot corse calanca : calanque) constituent un ensemble de curiosités naturelles particulièrement remarquable. Le bleu intense de la mer. la lumière souvent irréelle qui baigne la côte, la palette des oranges et des roses du granité, le relief vigoureux, justifient la réputation de ce site exceptionnel décrit avec toute la force du verbe juste par Guy de Maupassant dans Une vie (1884) : «Cétaient des pics, des colonnes, des clochetons, des figures surprenantes, modelées par le temps, le vent rongeur et la brume de mer. Hauts jusqu'à trois cents mètres, minces, ronds, tordus, crochus, difformes, imprévus, fantastiques, ces surprenants rochers semblaient des arbres, des plantes, des bêtes, des monuments, des hommes, des moines en robe, des diables cornus, des oiseaux démesurés, tout un peuple monstrueux, une ménagerie de cauchemar pétrifiée par le vouloir de quelque dieu extravagant. »

Les formes d'érosion particulières au granité sont à l'origine de ce paysage chaotique où s'additionnent reliefs miniformes et cavités sphériques appelées «taffoni» , la silhouette de la Tète de chien est due à la juxtaposition de plusieurs de ces taffoni.

Ce phénomène est exclusivement dû à la dissolution et à l'altération chimique de la roche par l'eau qui s'infiltre dans le bloc en suivant les fissures ou diaclases qui zèbrent le granité. Ces évidements progressent de bas en haut par érosion de la voûte. Les taffoni se développent dans les pays à longue saison sèche, sur les fortes pentes où la roche est à nu et surtout dans les zones d'ombre.

Promenades a pied

Le Château fort - Environ 1 h AR. Le chemin d'accès s'ouvre à droite de la Tête de Chien, à 700 m au Nord du chalet.

Ce sentier est le seul qui pénètre dans l'intimité des Calanche. A travers un dédale de rochers patines par le soleil, envahis par le maquis et les arbousiers ou émergeant de la végétation, il descend vers Porto dont on distingue le bois d'eucalyptus et le promontoire portant la tour carrée. Puis il remonte légèrement jusqu'à une plate-forme faisant face au «château fort», imposant bloc de granité évoquant un donjon.

De là, une vue splendide embrasse tout le golfe de Porto de la tour du Capo Rosso au golfe de Cirolata.

Le Chemin des muletiers - Environ 1 h. Le sentier d'accès, jalonné de points bleus, s'amorce sur la route de Porto à Piana. 400 m au Sud-Ouest du chalet des Roches bleues et à gauche près du petit oratoire de la Vierge. Le sentier d'accès grimpe fortement avant de se frayer un passage entre deux gros rochers. De là. on suit en corniche un ancien chemin muletier. On découvre alors derrière soi une très belle vue d'ensemble sur les Calanche et le golfe de Porto. Puis le sentier descend dans le maquis et rejoint la route.

La Corniche - Environ 3/4 h. Le chemin d'accès, jalonné de points bleus, s'ouvre à quelques mètres du chalet des Roches bleues, vers Porto, à droite avant le pont. Le sentier suit une forte montée en offrant une vue sur les Calanche et le golfe de Porto. Il poursuit sous les pins laricio jusqu'à la route nationale.

La Châtaigneraie - Environ 3 h 30. Prendre le sentier qui s'amorce sur la gauche tout près du chalet des Roches bleues, en venant de Porto. Il est jalonné de croix bleues.

Une montée assez pénible conduit à une belle forêt de châtaigniers. Après environ 1 h de marche, obliquer sur la gauche en direction de Porto. Le sentier passe près de la fontaine d'Oliva Bona. Il descend à travers la forêt de pins de Piana pour aboutir sur la D 81, à 2 km du chalet des Roches bleues.

[il Le «Mezzanu» - Suivre dans un premier temps le même sentier jalonné de croix bleues évoqué ci-dessus, mais une fois parvenu à la Châtaigneraie, bifurquer à droite (au cairn) et descendre vers le Sud-Ouest. Cette boucle, moins longue (compter 2 h 1/2)1 offre néanmoins une bonne diversité de paysages. En fin de parcours, on rejoint l'itinéraire [2.

Les taffoni

Les taffoni (gros trous, en Corse) contribuent pleinement au pittoresque du paysage insulaire. Ces cavités hautes parfois de plusieurs mètres, éventrant des rochers dénudés sur le littoral comme à l'intérieur des terres, intriguent le visiteur, fasciné tout à la fois par l'équilibre instable de leurs ciels en baldaquin, la subtilité de leurs jeux d'ombres et de lumières et les figures extraordinaires nées de leur recoupement. Choisis durant la préhistoire pour lieu de repos des morts, et toujours disposés à servir de gîte sommaire, ils font partie intégrante de la culture corse.

Les roches grenues sont leur terre d'élection. La désolidarisation d'un seul cristal suffit a livrer la pierre à un processus de gigantesque carie, sous l'action combinée des variations de température et d'humidité, renforcée au bord de la mer par le rôle corrosif des embruns. Certains granités à gros cristaux : granité beige de Sant'Ambroggio, granité gris de Calvi, granité rouge de Porto au sein duquel s'inscrivent les Calanche de Piana. se prêtent particulièrement au façonnement des taffoni. Certains taffoni. séniles. n'évoluent plus; d'autres, toujours soumis à la désagrégation, sont dits «vivants»; des écailles se détachent de leurs voûtes et leurs parois rugueuses se délestent de grains de sable lorsqu'on les frotte avec la paume de la main. La D 81 traverse les Calanche sur 2 km. ménageant d'excellents points de vue sur les amas rocheux et la mer. Pour apprécier pleinement cet univers minéral si particulier, il conviendrait de parcourir la route dans les deux sens, en laissant s'écouler un laps de temps conséquent entre l'aller et le retour (pourquoi ne pas effectuer une des promenades à pied proposées ci-après ?) pour bénéficier d'éclairages différents. De nombreux dégagements (certains sont réservés aux autocars) autorisent un arrêt pour admirer tranquillement le paysage ou prendre des photos. De la terrasse du chalet, on peut apercevoir plusieurs rochers à la silhouette évocatrice : à gauche la Tortue, à droite l'Aigle et la Confession, trônant la crosse à la main et 200 Tête de Poincaré en surplomb sur un promontoire dominant la mer : l'Évêque. m après le chalet en direction de Porto, à gauche, la une falaise.

Liens commerciaux:

En résumé:

 

Les Calanches de Piana font partis des sites protégés de l'UNESCO. Sotuées à 5km au sud-ouest de Porto, leur nom vient de calanca, le mot corse qui signifie le ruisseau ou l'admission, mais avec des caractéristiques remarquables. En effet, vous serez très surpris par les masses de roches Oranges et roses vives et les pinacles qui s'effondrent dans la mer bleu foncé.

Subissant de manière étrange l'érosion, les roches prennent des formations extraordinaires, on peut même voir des aiguilles de porphyre s'élevant parfois à 300m au-dessus des vagues, dont les formes peuvent être associées à des animaux s et des figures connues, dont la plus célèbre est la Tête de Chien au Nord des falaises. On peut reconnaître d'autres figures et créatures, avec un peu de concentration vous pourrez observer la tête d'une Lande, un évêque, un ours et une tortue.

Un des façon les plus plaisantes de visiter les falaises des Calanches est de prendre le bateau de Porno. Il y a chaque jour des excursions pour un coût d'environ 18 euros et qui dure environ une heure. Vous pouvez également utiliser votre voiture de location et rouler le long de la route de la corniche qui serpente au milieu de voûtes de granit à 8 km de piana. Repérez le café de la roche bleue qui est un repère pour de nombreux randonneurs.