Péninsule de Girolata

La Péninsule de Girolata


La péninsule de Girolata compte plus de 450 algues. Pour certains, la Corse constitue la seule zone de prédilection méditerranéenne. Du coté des vertébrés, on compte 125 espèces en stock dont l'abondance est remarquable, particulièrement pour ceux qui sont devenus rares : le mérou , le "badache", le "denti" ou le "corb".

N'allez pas croire que cette profusion renverse l'équilibre de l'environnement. Toutes les tranches d'âge sont représentées.

Au niveau sous-littoral, les changements de température et de salinité sont modérés, ce qui est très favorable à la vie. Un vie harmonieuse se développe. Rien ne gêne la photosynthèse des vegetaux, la complexe chaîne alimentaire peut se produire.

merou girolota


L'oursin comestible et l'oursin noir adorent les algues molles et calcaires.

On peut observer des patelles bleues, ses bancs de "saupes", "sars", des mulets, "oblades" etc.

Dans les profondeurs maritimes vers trente à quarante mètres, c'est le niveau de circalittoral, le paradis de la diversiication maritime. Le "coralligene", un des paysages les plus extraordinaires de la Méditerranée.

Les corniches minérales et les gorgonias sont présents.

oursin girolota


Il y a également du corail rouge, des éponges, "ascidies" et une algue verte répondant au nom doux de thon Halimeda.

Notre caïd, le mérou, apparaît dans la lumière ombragée, les homards épineux et le barbillon aussi.

Liens commerciaux: