Randonnées Agriates

De St-Florent à Saleccia - 4 h 30 de marche environ. Ce sentier de douanier longe et parfois traverse un maquis odorant d'épineux denses d'où émergent des escarpements rocheux séparés par de petits torrents. Ces ravins deviennent en périodes de pluies les seules sources d'alimentation de petits étangs où se rassemble une faune originale. L'uniformité du maquis n'est qu'apparente. En bordure de la mer. mieux résistants aux embruns et aux rafales de vent, se rencontrent lentisques et myrtes. Les vallons plus abrités accueillent cistes, arbousiers, genêts et chênes verts. C'est le domaine d'un papillon emblématique des Agriates : le Jason, que l'on repère aisément sur les arbousiers, les anciens arbres fruitiers et les excréments des bovins. Une multitude d'espèces différentes de fauvettes, dont la plus répandue est la fauvette sarde, ont élu domicile dans ce maquis. L'engoulevent assure également par ses frôlements une présence discrète. Le sentier aborde le site de la tour de la Mortella construite au 16eme siècle. par les Génois (illuminée la nuit). Lors de l'éphémère royaume anglo-corse en 1794, son architecture intéressa particulièrement la flotte anglaise de Nelson. Des plans furent relevés et un chapelet de 73 tours similaires (les Martello towers) furent construites sur la côte Sud de l'Angleterre pour déjouer les menaces d'invasion de Napoléon. On atteint ensuite la plage du Loto, qui déroule son sable fin, enchâssée entre deux promontoires rocheux.La plage de Saleccia s'étend sur plus de 1 km le long d'une pinède de pins d'Alep plantés au 19ème siècle. Ce cadre magnifique est rehaussé par la limpidité d'une mer prenant par beau temps de superbes teintes turquoise. Ce site enchanteur servit de décor pour le tournage des scènes de débarquement du film Le Jour le plus long. Ces lieux avaient auparavant connu une activité plus furtive mais réelle lorsque les 1er et 2 juillet 1943 le sous-marin Casablanca y débarqua, par un silencieux ballet de canots pneumatiques. 13 tonnes d'armes et de munitions destinées à la Résistance corse.A l'entrée de la plage, un pagliaghj restauré abrite des expositions et fait fonction de poste de surveillance. Dans le cas d'une halte au camping, possibilité d'effectuer en 4 h environ une excursion dans l'intérieur jusqu'à l'ancienne bergerie de Chiosu qui permettra de se familiariser davantage avec un maquis plus sauvage. De Saleccia à Malfalcu - Environ 2 h 30 à pied. L'anse double de Malfalcu compose un paysage plaisant ombragé de pins et de cyprès; vers l'Est, chernin bordé d'eucalyptus et de figuiers de Barbarie menant au promontoire de Ghignu où une dizaine de pagliaghj restaurés au milieu d'oliviers et de cistes servent de gîtes d'étape vers l'Ouest, s'étire la grande plage de sable blanc de Malfalcu. De Malfalcu à la plage de l'Ostriconi - Environ 7 h de marche.
C'est la partie la plus sportive, car le sentier épouse les nombreuses anfractuosités de la côte, rallongeant d'autant le parcours. Il est fortement déconseillé d'essayer d'emprunter d'hypothétiques raccourcis. Après la punta d'Acciolu, le sentier dévie vers l'intérieur à la hauteur de l'anse Pinzuta. L'itinéraire ménage de belles vues sur les criques dont les rochers rouges tranchent avec la limpidité des fonds marins. Au débouché de la vallée de l'Ostriconi, l'anse de Peraiola, où déferlent sur toute leur largeur les vagues, forme un site particulièrement sauvage ceinturé de dunes plantées de genévriers et limité par une zone giboyeuse de marécages.

Liens commerciaux: